ITER : contrat cadre F4E pour le CPRHS

CEM Nucléaire et ses partenaires Airbus Safran Launchers (mandataire) et Nuvia Limited remportent le contrat-cadre de F4E (Fusion For Energy – agence européenne pour le développement ITER) pour la conception et la réalisation du CPRHS – Cask and Plug Remote Handling System – au sein du projet ITER.

Le contrat cadre, porte sur la conception, les essais, la fabrication, la livraison, la mise en service et les tests de recette du CPRHS, un système de conteneurs mobiles télé-opérés. Ce contrat, le plus important à ce jour en télé-opération/robotique pour la fusion, va s’étendre sur une durée de sept ans.

Le CPRHS est un élément clé du système de maintenance télé-opérée d’ITER. Il est dédié au transport de composants intérieurs, de la chambre du réacteur (Tokamak) vers les Cellules Chaudes. Ces composants y sont alors testés, réparés ou mis au rebut. La masse totale du CPRHS peut aller jusqu’à 100 tonnes lorsqu’il transporte les composants les plus lourds. Le CPRHS peut aussi emporter des équipements de télé-opération. Une fois déployés dans la chambre du réacteur, ces derniers permettent d’assurer l’inspection et la maintenance dans cet espace où la radioactivité interdit toute intervention humaine.

Ces transbordeurs sont équipés d’une double porte pour garantir le confinement et ils intègrent des moyens de manutention spécifiques. Ils viennent se verrouiller sur l’un des 46 ports de la chambre à vide grâce à une station d’accostage laissée à demeure et fournissant les utilités.

 

 

 

 

 

 

Ce contrat-cadre sera exécuté par le consortium mené par Airbus Safran Launchers avec ses deux partenaires du groupe VINCI, Cegelec CEM (France) et Nuvia Limited  (Royaume-Uni).

« Ce projet est une occasion unique pour notre entreprise de démontrer sa capacité à développer et construire un équipement de télémanipulation pour une application nucléaire dans un contexte aussi complexe. Travailler avec Airbus Safran Launchers et Nuvia Limited génère une grande valeur ajoutée à ce projet auquel nous sommes particulièrement fiers de participer » Pascal Champ, directeur commercial de CEM Nucléaire.

 

Après ITER TB03, CPRHS permet à CEM Nucléaire de marquer une nouvelle étape dans le développement international de ses activités.

 

 

 

Pour plus d’information : voir la progression du chantier ITER