AREVA La Hague – Démantèlement d’un stockage SILO 130

AREVA La Hague – Démantèlement d’un stockage de 511 tonnes de déchets UNGG contenues dans le SILO 130.

Face aux exigences de l’ASN concernant le démantèlement de UP2-400, AREVA NP La Hague a lancé un concours d’idées pour la reprise des déchets du silo 130. Les 2 lots que CEM Nucléaire a remportés sont une belle illustration de notre capacité à proposer à nos clients des solutions innovantes.

Au cœur d’une opération de reprise de déchets issus du retraitement du combustible UNGG sur le site d’AREVA La Hague (UP2-400), CEM Nucléaire a remporté le marché des cellules et équipements des fonctions «transfert des fûts ECE» et «remplissage des fûts ECE». CEM Nucléaire a en charge : les études APD, les études de réalisation, les approvisionnements et fabrications, le montage en usine et sur site, les essais et la mise en service industrielle prévue en 2016.

Un démantèlement ambitieux

Première usine industrielle de recyclage construite sur le site d’AREVA La Hague, UP2-400 a été arrêtée fin 2003. Durant son exploitation, elle a traité près de 10 000 tonnes de combustibles dont 5 000 de la filière graphite-gaz. Son démantèlement prévoit l’assainissement de l’ensemble des installations mais aussi le conditionnement des déchets ne disposant pas à l’époque de filières adaptées. Cette opération de très grande ampleur, démarrée en 2009, devrait s’étaler sur 25 ans.

La reprise des déchets du silo 130

Ce silo est constitué d’un bloc en béton séparé en deux fosses : l’une contenant 1 400 m3 d’effluents, la seconde environ 750 tonnes de déchets provenant des éléments de structures des combustibles.

Ce projet de reprise implique la construction d’un nouveau bâtiment et d’une galerie qui contiendra les équipements de reprise et quantification des déchets, puis de mise en fûts et de transfert, ainsi que leurs utilités.

Réactivité et innovation ont fait la différence

Tenue par des objectifs ambitieux de productivité fixés par l’ASN, AREVA a dû raccourcir son processus habituel d’appel d’offres en lançant l’année dernière un concours d’idées. En partant d’un concept 3D et en 7 semaines seulement, CEM Nucléaire fournit un APS (Avant-Projet Sommaire) de la chaîne de reprise et de conditionnement des déchets solides satisfaisant aux objectifs et exigences de sûreté, en proposant une solution innovante permettant de sécuriser et d’améliorer la productivité de l’exploitation future.